Energie renouvelable


Par leurs process industriels, les unités produisent de l’énergie également renouvelable utilisée en interne ou revendue.

 

  • L’approvisionnement durable en chaleur

Plusieurs adhérents de la FNDCV ont réalisé des investissements dans des chaudières biomasse avec des subventions de l’ADEME et/ou des aides de Conseils Départementaux.

D’autres investissements sont en cours.

 

Ces chaudières biomasse permettent :

  • de s’affranchir en grande partie des énergies fossiles dont les prix sont volatiles et dont la fiscalité va s’alourdir avec une hausse programmée de la contribution climat énergie.
  • une forte réduction des émissions de Gaz à Effet de Serre, condition sine qua non d’accès à certains marchés, comme celui des bioéthanols durables qui doivent respecter des conditions de durabilité drastiques.

     

  • Bioéthanols viniques avancés issus de résidus

Les bioéthanols issus des marcs de raisins et des lies de vin sont des bioéthanols avancés durables qui respectent les critères de durabilité imposés par la directive énergie renouvelable modifiée et ses textes de transposition.

Les bioéthanols viniques obtenus à partir des marcs permettent une forte baisse des émissions de Gaz à Effet de Serre par rapport à l’essence de -61% à – 89%. Ces valeurs réelles (et non par défaut) sont garanties par audits indépendants dans le cadre du schéma volontaire auquel adhèrent les distilleries coopératives viticoles et leurs filiales.

 

Méthaniseur

 

  • Méthanisation des vinasses

Le biogaz produit qui vient en substitution d’énergie fossile, peut être utilisable comme source de chaleur ou peut être injecté dans le réseau ou peut produire de l’électricité verte.

Les distilleries coopératives viticoles qui ont investi dans ce process industriel démontrent que les filières distillation (de marcs bruts alcoolisés) et méthanisation (des vinasses) sont complémentaires.