Economie circulaire


Les distilleries viticoles transforment les résidus de la vinification en de nombreux débouchés alimentaires, énergétiques, agricoles et industriels. Elles font une consommation sobre et responsable des ressources naturelles grâce aux chaudières biomasse et, pour certaines d’entre elles, grâce à la méthanisation de leurs effluents. Elles réemploient ainsi une partie des matières premières transformées comme source d’énergie. Produisant également des amendements et des engrais organiques naturels elles permettent un « retour au sol ».

 

 

La loi de transition énergétique définit l’économie circulaire comme suit :

« La transition vers une économie circulaire vise à dépasser le modèle économique linéaire consistant à extraire, fabriquer, consommer et jeter en appelant à une consommation sobre et responsable des ressources naturelles et des matières premières primaires ainsi que, par ordre de priorité, à la prévention de la production de déchets, notamment par le réemploi des produits, et, suivant la hiérarchie des modes de traitement des déchets, à une réutilisation, à un recyclage ou, à défaut, à une valorisation des déchets. »

 

Les adhérents de la FNDCV sont donc des acteurs de l’économie circulaire.